Propagation

Propagation sur les Bande HF

La propagation des ondes électromagnétiques dépend bien sûr du milieu mais aussi de la fréquence 1. Les portées citée ci-dessous sont données à titre indicatif, les conditions de propagation ionosphériques étant éminemment variables en fonction du cycle solaire, de la période de l’année, de la région du monde, de l’heure du jour, des circuits…

  • En dessous de 4 MHz : Les communications ne sont généralement possible à grande distance que lorsqu’il fait nuit entre le lieu d’émission et de réception, après disparition de la couche D. L’onde de sol a une fonction prépondérante, surtout en dessous de 1 MHz.
    Excellente bande régionale en début et en fin de journée avec une portée jusqu’à 600 km (jusqu’à 2 000 km selon les conditions). Des liaisons locales peuvent avoir lieu dans un rayon de quelques dizaines de kilomètres.
    Communications possibles sans distance de saut en rayonnement NVIS.
  • 4 à 8 MHz : des communications intercontinentales sont possibles (plus de 4 000 km) mais des liaisons fiables ne peuvent généralement avoir lieu qu’entre 200 et 3 000km. Liaisons locales possibles jusqu’à une trentaine de kilomètres.
    Communications possibles sans zone de silence en rayonnement NVIS (Onde de Ciel à Incidence Quasi Verticale) avec une portée inférieure à 400 km pour les fréquences les plus basses de cette portion du spectre.
  • 8 à 12 MHz : Ouverture 24 heures sur 24 pour les communications continentales.
    Distance de saut passant de 300 km le jour à 1 000 km de nuit.
    Communication intercontinentale possibles lorsqu’il fait nuit entre le lieu d’émission et de réception.
  • 12 à 16 MHz : Bande ouverte pendant la journée avec une portée allant jusqu’à 2 000 km à peu près en toutes périodes. Communications possibles jusqu’aux antipodes pendant les périodes favorables du cycle solaire.
    Distance de saut variant de 200 km le jour à 1 600 km la nuit.
  • 16 à 19 MHz : Bande ouverte pour les communications intercontinentales et continentales lorsque le parcours entre l’émetteur et le récepteur est éclairé par le Soleil.
    Durée d’ouverture liée au cycle solaire. Distance de saut 300 km au minimum
  • 19 à 22 MHz : Excellente bande intercontinentale et continentales lorsque le parcours entre l’émetteur et le récepteur est éclairé par le Soleil.
    Durée d’ouverture très liée au cycle solaire. Distance de saut 500 à 1 500 km selon la période.
  • 22 à 26 MHz : Excellente bande en période de grande activité solaire seulement pour la communication intercontinentale lorsque le parcours entre l’émetteur et le récepteur est éclairé par le Soleil. Distance de saut 500 à 1 500 km selon la période.
    Ouvertures en E-sporadique entre mai et août et plus rarement entre novembre et janvier chaque année. Elles permettent des liaisons même pendant les périodes défavorables du cycle solaire.
  • De 26 à 30 MHz : Excellente bande en période de grande activité solaire seulement pour la communication intercontinentale lorsque le parcours entre l’émetteur et le récepteur est éclairé par le soleil. Distance de saut 500 à 1 500 km selon la période. Comme le niveau de bruit radioélectrique diminue avec la fréquence, les bandes supérieures à 20 MHz sont favorables au trafic intercontinental même avec des puissances apparentes rayonnées très réduites.
    Ouvertures en E-sporadique entre mai et août et plus rarement entre novembre et janvier chaque année. Elles permettent des liaisons – bien que moins fréquentes – même pendant les périodes défavorables du cycle solaire.